La phrase qui fait pleurer une tata

« JE VEUX MA MAMAN ! »

l'heure du coucher est parfois difficile chez tata

l’heure du coucher est parfois difficile chez tata

Oui, c’est bien cette phrase qui désespère une tata qui a joué, chanté toute la journée, qui s’est cachée sous la table et même dans la baignoire pour cette petite fille.

Cette petite puce, qui se retrouve, en pyjama, à 20H30, les yeux plein de larmes et qui dit « JE VEUX MA MAMAN. »

La première fois, c’était avec ma princesse de filleule. Cette petite poupée, enfin surtout ses larmes ont gagné ! J’ai cédé, et j’ai appelé sa maman (avec le recul c’était une erreur). J’ai finalement ramassé ses affaires, je l’ai mise dans la voiture et conduite chez ses parents. J’étais triste et aussi, j’ai honte de le dire, un peu en colère contre la petite ingrate, et très vexée de ne pas avoir su m’occuper d’elle 2 jours ! Mon dieu, quel échec de marraine !

Quelques années plus tard, la même situation s’est reproduite avec ma nièce. Et oui, la leçon n’était pas apprise !

Je me suis sentie me décomposée… Non, pas ça ! Pas encore ! On a passé une si belle journée. Elle était si contente ce matin de rester ! Pourquoi ?

« Mais qu’est-ce qu’elle t’a fait tata ? »

Réponse : « rien du tout tata, je veux juste ma maman, c’est comme ça ! »

Avec cette phrase, ma nièce m’a complétement rassurée.

Je n’ai donc rien fait de mal ! Elle veut juste sa maman !

Alors, je me suis mise à sa hauteur et je lui ai dit que moi aussi j’aimerai que sa maman soit là pour me dire quoi faire. Mais que ce n’est pas possible ni de la voir, ni de lui parler maintenant.

« Mais tu crois qu’elle m’aurait dit de faire quoi pour que tu ne sois plus triste et que tu passes une belle nuit ? »

« Je sais pas »   m’a-t-elle répondu.

Alors, je lui ai proposé une histoire, un câlin, plein de bisous et quand elle a retrouvé le sourire j’ai essayé de lui expliquer qu’il faut parfois se séparer pour être content de se retrouver.

MORALITE :

1°) Ne pas s’énerver, ni se sentir vexé ou exaspéré ça ne va pas arranger les choses !

2°) Ne pas culpabiliser, ce n’est pas notre faute, on n’a rien fait de mal. C’est juste un enfant qui veut sa maman.

3°) Ne laisser AUCUNE, mais vraiment aucune porte ouverte pour aller voir sa maman et bien insister sur le fait que c’est trop loin et/ou qu’il fait trop nuit pour partir maintenant.

Pour ma part, je ne préfère pas téléphoner non plus (mais à ma nièce je lui ai dit ok on appelle et puis je n’ai pas fait le numéro et j’ai menti en disant que ça ne répondait pas (je sais ce n’est pas beau). Ta maman elle dort ou elle profite de sa soirée pour faire des trucs que tu n’aimes pas…)

4°) En conclusion, si comme moi ça t’arrache le cœur de fermer la porte sur un enfant qui pleure, alors, douceur, dialogue, et bienveillance reste de bonnes façons de réagir je crois.

Tu peux demander au petit bout si pour un soir, un câlin, des bisous et une histoire de tata peuvent exceptionnellement remplacer ceux de maman.

Et puis, sois certaine, que le lendemain matin tout sera oublié pour attaquer une nouvelle journée de rire et de jeux!

 Si tu as d’autres astuces pour faire face à cette terrible phrase, partage-le dans les commentaires ci-dessous maintenant !

4 commentaires sur “La phrase qui fait pleurer une tata

  1. La preuve aujourd’hui Sarah réclame sans arrêt d’aller chez marraine ! Je crois que c’est une (mauvaise) période chez les enfants. Tu assure!

  2. Oui ça se passe bien maintenant avec Sarah depuis que j’ai changé d’attitude avec elle et qu’on fait réellement des choses ensemble, ça rend plus complice! Et oui, c’est surement une passe effectivement c’est pour ça qui faut dire aux tatas de pas culpabiliser quand ça arrive et de communiquer plutôt que de s’énerver. Merci pour ton post!

  3. Je souhaite m’abonner à ton blog plein de bons trucs et conseils !
    A très bientôt.

    • Super Monique, sois la bienvenue!!!
      Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *